Le Bel Indifferent
 

Phillippe Delhumeau : Théâtrothèque

Dossier de Presse à TéléchargerLa_Presse_en_parle_files/Dossier%20LBI.pdf

L’HUMANITE - Jean-Pierre Leonardini

Regard au Théâtre -ARTE- Pierre Marc Levergeois

7 mai 2014

Théâtre au Vent, Evelyne Trân

Jean COCTEAU disait modestement du Bel indifférent qu’il s’agissait d’une pièce mineure « d’un style lâché, vite écrit ». En vérité,  il s’agit d’une pièce d’amour écrite spécialement pour Edith PIAF qu’il admirait passionnément et qu’il se représentait en tragédienne sur  une scène de théâtre.
 Dans ce monologue d’une femme éprouvée par l’indifférence de son compagnon, le huis clos de la solitude morale d’un être atteint une résonance quasi universelle.
 Il s’agit d’un sentiment de solitude, d’abandon que ceux qui ne connaissent pas ne peuvent pas comprendre. Nous n’avons pas besoin de savoir si l’homme aimé par l’héroïne est véritablement ce monstre qu’elle décrit. Il vit dans une autre planète. C’est un amour impossible, et pourtant pourvoyeur d’étranges transports.
 Oui, cet homme auquel elle s’adresse, absorbé dans son journal,ne vaut « rien », en tout cas pas davantage qu’un meuble.
 Le metteur en scène pourtant a décidé de le faire incarner par une marionnette en chiffon. Du coup, la comédienne peut  projeter  ses élans affectifs sur un mannequin complètement malléable comme une enfant esseulée parlerait à sa poupée. Un petit clin d’œil à Edith PIAF, qui dormait avec ses peluches.
La scénographie sobre restitue fort bien l’imaginaire pictural de Jean COCTEAU, sa fantaisie poétique et rêveuse. Nous avons l’impression d’être à la fois dans une scène de film de Marcel CARNE et dans un éclat de miroir brisé de Jean COCTEAU.
L’interprète Crystal V. LESSER est tout à fait charmante. Si bien que toutes les vipères contenues dans le texte de Jean COCTEAU s’ébrouent dans une eau fraiche et amoureuse.
 Le grand poète rêvait de mettre entre les mains de nouvelles solistes cette tragédie susceptible  de révéler « un aspect dramatique de leur personnalité ». Nul doute qu’il ait été séduit par la composition cristalline de Crystal V.LESSER.http://theatreauvent.blog.lemonde.fr/2014/08/13/le-bel-indifferent-de-jean-cocteau-au-theatre-les-feux-de-la-rampe-2-rue-saulnier-75009-paris-tous-les-lundis-a-20-heures-jusquau-25-aout-2014-et-a-19-h-du-1er-au-29-septembre-2014/

Les Blogs

Coup de Théâtre, Elisabeth Donetti
Sans militantisme aucun, j’ai toujours plaisir à soutenir le spectacle vivant et aller applaudir des pièces qui ne bénéficient d’aucune promo particulière. Ce spectacle là, je ne sais même plus comment je l’ai déniché, en surfant sûrement dans les confins du web, à la recherche d’une salle à 20 mn du bureau avec un titre et un auteur qui donne envie. Equation gagnante (ça, c’est Paris !) avec « Le Bel indifférent », une pièce en 1 acte écrite par Jean Cocteau, dont on fête le cinquantième anniversaire de la disparition, et jouée actuellement au théâtre Les feux de la rampe.  Les années 40, Paris, la nuit, une chambre d’hôtel. Sur scène, une jeune femme, dont on ne saura jamais le prénom, décide de rappeler à l’ordre son amant, Émile, parce qu’il fréquente d’autres femmes. Mais Emile ne répondra pas, ne répondra plus car il est parti pour de bon et laisse sa douce amie en proie au plus cruel des désespoirs d’amour. La pièce est ce monologue tour à tour hystérique, doucereux, sardonique, véhément, face à l’absent, indifférent au désespoir qu’il a causé. Pendant près d’1 heure, la jeune comédienne  Crystal V Lesser brûle les planches et offre toute l’étendue de son talent à cette pièce (trop) peu connue que Cocteau a écrite en 1940 pour la comédienne Edith Piaf. Joli minois, sourire lumineux, regard pétillant,  elle offre une très belle composition en offrant avec beaucoup de générosité toutes les émotions du désespoir amoureux : de l’hystérie à la cajolerie, de la rouerie à la violence, de la nostalgie à la colère. Assurément, un très beau potentiel ! Le décor rend hommage à l’univers de Cocteau, la bande-son à Edith Piaf. Soutien au spectacle vivant et découverte de nouveaux talents, allez applaudir ce spectacle. Il est à l’affiche tout l’été et au-delà.http://coup2theatre.wordpress.com/2014/07/30/le-bel-indifferent-theatre-des-feux-de-la-rampe/

La Presse